"T'es Toi !" Sois-toi ! Et surtout, ne te tais pas !

La chronique d’Isa-belle L

« Kiki de la Huchette » se donne à cœur et à corps dans un solo maîtrisé et haut en couleurs.
Quand j’ai reçu l’invitation et lu « T’es toi », j’ai pensé « Tais-toi » et à ce type-là qui prenait son pied à rabaisser les femmes qui parlaient trop. Celles qui racontent ou voudraient raconter une histoire mais qui ne le peuvent pas car il y a ce mec qui ne supporte pas que la femme brille plus que lui.

« Tu parles trop, tu parles fort, on s’en fout de ce que tu racontes, moi moi moi… ton ego et tout le tralala… Tais-toi ! Ferme-là ! » Le spectacle de cette comédienne est comme une revanche à ce type d’individu tant le talent, les mots, la maîtrise sont au diapason. Sois toi ! Et reste toi : Eva. « Kiki », c’est le surnom que les proches donnent à Eva, la comédienne.

Tous ses proches qu’elle dépeint et qu’elle incarne avec talent. La mère, la grand-mère le père et la « mémé »… puis tous les autres qui gravitent autour d’elle au rythme de son ascension jusqu’à l’école supérieure d’art dramatique à Paris. Oui ! À Paris… pour elle qui arrive de Nice.

C’est beau, émouvant, tordant, impressionnant comme elle glisse avec agilité dans la peau de tous ces êtres qu’elle a rencontrés. Les professeurs du Conservatoire en particulier.

J’entends déjà ce type-là qui dira : « encore une comédienne qui parle d’elle, de son moi, de ses petits tracas, de sa vie d’artiste et blablabla ». C’est vrai qu’il n’y a rien d’original, que d’autres, avant elle, l’ont fait ou s’y sont essayé mais n’ont pas toujours assuré, comme elle.

« Kiki » a une particularité, c’est d’avoir le théâtre dans la peau et dans l’âme. Elle ne se contente pas de prendre un micro et de lancer des vannes, elle a écrit un texte avec une trame. J’ai ressenti la formation excellente dont elle a profité. Tout est fluidité et subtilité. Pas de chichi, pas de gras ni de « regarder-moi », que du talent, de la finesse et de la sobriété. Ses armes ont été fabriquées dans la plus grande école de Théâtre et cela se voit. C’est sûrement ce qui explique aussi la réussite de ce « seule en scène. »
Le type auquel je fais allusion plus haut pourrait être ce réalisateur dont il est question et qu’elle incarne merveilleusement.

Ce genre de réal qui vous dit : « moi ce que je veux c’est voir de la chair » ou mieux : « les comédiennes de théâââââaâtre sont d’un ennui mortel… ».

Non ! Le théâtre est vivant et sa performance le démontre parfaitement. Au théâtre, il faut vivre, sentir et ressentir. En écoutant la comédienne, son parcours, ses doutes, ses désirs on comprend ce qu’il l’anime. Elle se bat, lutte contre elle-même parfois contre ce père (croustillant) qui, du théâtre, et comme beaucoup malheureusement, pense que c’est un hobby et non un métier.

Il doit être fier et rassuré. Eva Rami a cartonné en Avignon et le théâtre de la Huchette la programme jusqu’au 9 mai prochain. S’il a été difficile pour elle de prendre l’avion de Nice à Paris, l’atterrissage s’est avéré excellent, sous vos applaudissements.

Oui ! Les applaudissements et surtout envie de lui transmettre ce message : « Qu’il est bon et appréciable de voir une femme sur un plateau avec le théâtre dans la peau. Sois toi ! Et surtout, ne te tais pas ! Eva. »

« T’es Toi ! »

De et avec : Eva Rami.
Mise en scène : Marc Ernotte.
Création lumières : Luc Khiari.
Création costumes : Ophélie Avril.
Du 14 janvier au 9 mai 2020.
Du mardi au samedi à 21 h.
Relâche : 21, 22 et 23 janvier 29 février, 3, 6, 12, 13 mars, 7, 9, 21, 24, 25, 28 avril.

Théâtre de la Huchette, Paris 5e, 01 43 26 38 99.

théâtre-huchette.com

Isabelle Lauriou

Mardi 4 Février 2020